BIENVENUE

Ne quittez pas ce blog
sans avoir laissé trace de votre passage.

Petits messages, critiques, encouragements
ou commentaires... Tout sera bienvenu !

Mais surtout, ne restez pas anonyme.
Ainsi, je pourrai vous remercier !

Merci et bonne visite...


Louis


PS : Mes sites amis préférés sont tout en bas
et ma boîte mail attend vos messages :
louis.delville(chez)brutele.be...

mardi 18 juillet 2017

Urgences = Patience


Les hasards de l'évolution de mos état de santé m'ont amené hier à aller aux urgences de mon hôpital favori !

Depuis ma première chimio du 7 juillet, beaucoup de choses on chargé...

Le plus gênant sont les vertiges dont je me plains depuis près de deux ans qui s'amplifient au point de pourrir ma vie. Je suis ainsi incapable de rester plus de quelques minutes debout. Jugez des problèmes que cela pose pour la simple confection d'une sauce blanche ou une attente  chez un commerçant...

Micheline a téléphoné hier à mon oncologue qui a conseillé d'aller aux urgences.

15h, arrivée et prise en charge : rapide, check-up habituel, prise de sang, tension, température...
Durée 10 minutes.

15h50, rencontre avec le médecin qui m'examine, me questionne, m'écoute...
Durée 20 minutes

16h15, annonce que l'on va me faire un scanner du cerveau !

16h55, après plusieurs demandes restées sans réponse quant à l'horaire de l'examen, je menace de quitter ma chambre.

16h57, miracle, la brancardière vient me chercher. Gymkhana dans les couloirs et rangement du patient toujours sur son lit dans un couloir vide. 

17h15, le scanner est fait et je suis revenu dans ma chambre !

18h, entrée du médecin : il faut attendre les résultats...

Quelques nouveaux examens pour passer agréablement le temps et à 19h, renvoi dans mon foyer. Le scanner est très bon, j'ai une petite infection d'origine inconnue qui oblige à prendre des antibiotiques pendant une semaine. Au moindre signe de fièvre à partir de vendredi 21, je dois revenir. 

Il y a de ces menaces qui vous donnent froid...

2 commentaires:

Jo Hubert a dit…

Eh bien, Louis, les urgences et les hôpitaux en général, c'est le parcours du combattant (il vaut mieux être combattant, d'ailleurs, que de se laisser mener par le bout du nez).

Les diagnostics posés par les médecins sonnent trop souvent comme des verdicts mais ce ne sont que des interprétations des données fournies par les machines d'imagerie médicale. Ce que tu ressens dans ton corps et dans ta tête est au moins autant digne de foi et d'attention.

J'espère que tu te sentiras bientôt mieux, je te souhaite bon courage pour la suite et, surtout, garde le moral. La vie n'est pas toujours comme on la souhaiterait mais c'est la vie et elle n'a pas de prix.

Suzanne Milet a dit…

Eh ben Louis!! Le parcours du combattant!!! Courage!!